Nouvelle entente pour renforcer le système de services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants du Québec



Le 5 août 2021
Montréal (Québec)

Les gouvernements du Québec et du Canada reconnaissent le leadership exercé par le Québec en matière d’apprentissage et de garde des jeunes enfants et annoncent la conclusion d’une entente asymétrique prévoyant un transfert fédéral de près de six milliards de dollars au cours des cinq prochaines années, dont une portion significative servira au renforcement du réseau des services de garde éducatifs à l’enfance du Québec et à l’amélioration des conditions de travail des éducatrices et éducateurs.

Le premier ministre du Canada, M. Justin Trudeau, le premier ministre du Québec, M. François Legault, le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social du Canada, M. Ahmed Hussen, ainsi que le ministre québécois de la Famille et ministre responsable de la région de l’Outaouais, M. Mathieu Lacombe, ont fait cette annonce aujourd’hui.

L’entente fait suite au plan annoncé par le gouvernement du Canada dans le dernier budget fédéral visant à offrir aux parents de partout au Canada des places en services de garde d’enfants à 10 $ par jour en moyenne pour leurs enfants de moins de six ans. Elle permet ainsi au gouvernement du Canada de soutenir les familles québécoises, tout en reconnaissant que le Québec doit demeurer maître d’œuvre dans l’établissement des priorités relatives à l’apprentissage et la garde des jeunes enfants, une compétence qui lui est exclusive et pour laquelle il a déjà fait ses preuves.

Le Québec a en effet compris, il y a près de 25 ans, l’importance d’instaurer un système d’apprentissage et de garde des jeunes enfants qui permet d’offrir des services de garde abordables et de qualité pour tous les enfants, en plus de favoriser la participation de leurs parents, particulièrement les mères, au marché du travail. Le temps est maintenant venu pour le reste du Canada de suivre l’exemple du Québec et d’apprendre de ses pratiques pionnières.

Citations

« Toutes les familles devraient avoir accès à des services de garde abordables et de qualité. C’est pourquoi nous investissons dans l’apprentissage et la garde des jeunes enfants d’un océan à l’autre afin d’établir le tout premier réseau pancanadien d’apprentissage et de garderies du Canada. L’entente conclue aujourd’hui avec le Québec permettra d’améliorer davantage le système dont les Québécois ont raison d’être si fiers. Cette entente apportera aux familles et aux communautés québécoises une aide supplémentaire au fur et à mesure que nous rebâtissons en mieux après la pandémie. »Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« On a de quoi être fiers de notre modèle de garderies au Québec. D’abord parce que ça nous aide à prendre soin de nos tout-petits. C’est ce qu’on a de plus précieux comme peuple. C’est notre avenir. On a le devoir d’offrir ce qu’il y a de mieux à nos enfants. Faut que ce soit notre ambition première comme société. Cette entente est une belle victoire pour les familles québécoises. Une part significative de ces sommes servira à compléter le réseau. Les jeunes parents et leurs enfants vont directement en profiter. »François Legault, premier ministre du Québec

« Je tiens à remercier les féministes du Québec qui ont montré la voie à suivre au reste du Canada en matière de services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants. S’assurer que les parents – surtout les mères – aient accès à des services de garde de haute qualité à un prix abordable est une politique intelligente tant sur le plan économique que social. Cela favorise la participation des femmes au marché du travail, crée des emplois et donne un bon départ dans la vie aux enfants. Cette entente permettra à des milliers de familles québécoises supplémentaires d’avoir une place en garderie réglementée et aidera le Québec à renforcer un système qui inspire déjà le reste du pays. »L’hon. Chrystia Freeland, vice-première ministre et ministre des Finances

« La garde d’enfants n’est pas un luxe, c’est une nécessité. C’est le moment pour le reste du monde de tirer une leçon de l’exemple du Québec. L’entente historique d’aujourd’hui contribuera à faire en sorte que le Québec a le soutien nécessaire pour continuer d’être un chef de file dans le secteur des services de garde, avec un système qui ne prive aucun enfant d’une place répondant à ses besoins. »L’hon. Ahmed Hussen, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social

« Je suis très fier de notre système de services de garde éducatifs à l’enfance et de tous les acteurs qui, chaque jour, contribuent à en faire un fleuron de la société québécoise et une inspiration pour le Canada. Je me réjouis de l’annonce d’aujourd’hui car elle nous permettra d’aller encore plus vite dans notre objectif de compléter un réseau fort et, ainsi, de mieux répondre aux besoins de garde de toutes les familles québécoises. »Mathieu Lacombe, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de l’Outaouais du Québec

« Je suis très heureux de l’entente conclue avec le gouvernement fédéral qui respecte les compétences du Québec. Elle nous permettra de continuer à offrir des services de garde de qualité aux familles québécoises. »Eric Girard, ministre des Finances et ministre de l’Économie et de l’Innovation du Québec

Faits saillants

  • Le réseau québécois des services de garde éducatifs à l’enfance a été lancé en 1997. L’objectif était d’offrir des places abordables de qualité aux enfants de 0​ à​ 5 ans pour favoriser leur développement global. En 2021, les parents québécois qui ont une place subventionnée à contribution réduite paient un tarif unique de 8,50​ $ par jour.
  • Depuis plusieurs années déjà, le Québec partage ses bonnes pratiques et son expertise en matière d’apprentissage et de garde de jeunes enfants avec l’ensemble des provinces et territoires.
  • En 2021-2022, le Québec investira plus de 2,7 milliards de dollars dans les services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants.
  • Le Budget​ fédéral 2021 prévoit de nouveaux investissements pour la mise en place d’un réseau d’apprentissage et de garde des jeunes enfants de qualité, abordable, souple et inclusif à travers le Canada. Ces investissements totalisent jusqu’à 30 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années et, combinés aux investissements précédents annoncés depuis 2015, 9,2 milliards de dollars par année par la suite.
  • Dans le cadre d’investissements précédents dans l’apprentissage et la garde des jeunes enfants, le gouvernement du Canada a contribué à la création de plus de 40 000 places plus abordables en garderie à travers le pays avant la pandémie.
  • Les investissements dans la garde d’enfants seront profitables pour toutes les familles au Canada. Les études montrent que pour chaque dollar investi dans l’éducation de la petite enfance, l’ensemble de l’économie touche entre 1,50​ dollar et 2,80​ dollars en retour.

Liens connexes

Provide product promotion services.Accept donations to create a better world – paypal :annejacksonliu90@gmail.com

Leave a Comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s